BlueKanGo s'engage à répondre aux exigences de la loi de sécurisation de l'emploi. Découvrez en 10 questions comment le logiciel répond à vos obligations d'employeur.


Comment s’assurer que la BDU est accessible aux IRP ?

Une particularité de BlueKanGo est la possibilité pour l’employeur de créer autant d’utilisateurs qu’il le souhaite. Dans le cas de la BDU, il peut ainsi donner un accès personnel à chaque représentant des IRP. L’employeur peut également décider pour chaque version de document de demander un accusé de lecture et l’émargement par chaque IRP.

Comment respecter l’obligation de mise à jour de la BDU ?

L’employeur peut planifier des alertes dans la base documentaire GED pour lui rappeler de réaliser les mises à jour. L’employeur détermine pour chaque document de la BDU les modalités de son actualisation.

Comment garantir la confidentialité et l’obligation de discrétion ?

A sa première connexion au logiciel, chaque IRP doit émarger la charte de confidentialité produite par l’employeur. L’employeur peut préciser dans la carte d’identité de chaque document, de façon express, son caractère confidentiel et positionne une date de fin de confidentialité. L’IRP doit accusé réception du document avant de pouvoir le consulter.

Comment faire pour empêcher que les données ne soient copiées ou extraites ?

Simplement en désactivant les fonctions extractions PDF et excel dans le logiciel.

Est-il possible d’encadrer les conditions d’accès à la BDU ?

Le logiciel permet de générer un login par personne limitativement énumérée par la loi. L’employeur peut réaliser une restriction d’IP pour n’autoriser la consultation de la BDU que dans le local des IRP (par restriction d’adresse IP) et rendre la BDU accessible aux élus à des créneaux horaires définis.

Comment alerter les IRP en cas de mise à jour ?

L’employeur peut très facilement mettre à jour la BDU en modifiant un indicateur par une nouvelle saisie ou en  modifiant un document joint dans la base documentaire. Ce changement génère une nouvelle version que l’employeur peut rendre visible ou pas par aux IRP. Il peut aussi décider ou pas d’une alerte mail et en page d’accueil du logiciel pour les IRP .

Est-il possible d’ajuster ses prévisions en cours d’année ?

Pour les années à venir l’employeur met le statut “prévision”. Il pourra ajuster régulièrement au cours de l’année ses prévisions, en les changeant de version ou pas, informant ainsi ou pas les IRP. En fin d’exercice il n’aura plus qu’à changer le statut de “prévision” à “réalisé” et ajuster si besoin les valeurs de certains indicateurs.

Est-il possible d’ajouter des commentaires ?

Pour donner une vision claire et globale, des zones textes situées en dessous de chaque groupe d’indicateurs permettent à l’employeur de développer des explications.

Comment présenter les informations sur les années N-2 à N+3 ?

Vous pouvez choisir le statut “réalisé” ou “prévision” pour chaque année de remplissage de la BDU. Les informations sont présentées sous forme de données chiffrées ou à défaut, pour les années suivantes sous forme de grandes tendances. Dans les zones textes présentent sous chaque groupe d’indicateurs, l’employeur indique, pour les années à venir, les informations qui ne peuvent pas faire l’objet de données chiffrées ou de grandes tendances, compte tenu de « leur nature ou aux circonstances ». Il en précise les raisons. La dernière partie de la BDU permet également à l’employeur de présenter les options stratégiques de l’entreprise.

Comment ne pas oublier un indicateur ?

Le logiciel permet de rendre obligatoire le remplissage de certains champs, notamment ceux des indicateurs. Il est possible de produire et rendre accessible aux IRP dans BMS un rapport reprenant l’ensemble des données saisies dans le module BDU.